pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka

Tomber les masques

Auteur :

Jean-Michel Gaudron

Categories : Nouvelles
Date de parution : 06/11/2021

Extrait
(0 avis)
Tomber les masques

Parce que la lecture, le rêve, voire l’évasion, sont des activités essentielles...

Parce qu’il y a eu une vie d’avant le masque et qu’il y en aura une après sans masque;

Parce qu’un masque n’est pas uniquement un simple morceau de tissu et de polypropylène bleu avec deux élastiques qui font mal aux oreilles;

Voici 13 nouvelles sans aucune trace de Covid, virus, (dé)confinement ni autres vaccins... mais avec des masques qui tombent quand on ne s’y attend plus;

13 histoires banales, qui pourraient arriver à n’importe qui, mais en fait non…

13 récits à dévorer jusqu’à l’ultime point final, pour en déguster toute la saveur.

www.livresjmg.com

EXTRAIT

Elle ne s’était jamais demandé si l’herbe à peine coupée était douce. Dès lors qu’elle eut la joue posée sur ce gazon fraîchement tondu, elle s’est pourtant rendu compte à quel point cette sensation était très agréable. Presque autant que la caresse de la soie des foulards qu’elle aimait tant porter. C’est dire... Depuis une minute qu’elle est allongée, là, sur cette grande pelouse parfaitement bien entretenue, dans la douce tiédeur d’une fin de journée printanière, elle savoure le moment présent comme rarement elle a eu l’occasion de le faire depuis qu’elle a poussé son premier cri, hurlant déjà sa rage de vaincre à la face de l’humanité.

Véronique a eu 50 ans ce matin. À 8 h 32 très précisément. Cinq décennies. Les quatre premières à construire, forger et jeter les bases de tout ce qui fut elle, sa vie et son œuvre, tout au long de la cinquième.

C’est qu’il lui en aura fallu de la détermination, de la hargne et de la persévérance, pour se faire sa place dans l’univers impitoyable de la finance internationale. Un océan pervers peuplé de pieuvres, de murènes et de requins où une femme n’a que trop rarement droit de cité. Combien d’efforts supplémentaires a-t-elle eu à fournir pour franchir le même nombre de marches que ses collègues mâles ?

Combien de fois a-t-elle entendu des jeux de mots et des remarques salaces, pernicieuses, machistes, sexistes, déplacées et tant de qualificatifs divers et variés qui, mis les uns sur les autres, permettraient sans doute de rallier directement la terre à la lune.

Combien de fois son prénom avait-il été à lui seul source de graveleuses allusions, par l’entremise d’une rime riche avec un verbe du 1er groupe qualifié de « vulgaire » par le Petit Larousse ? Mais ça, c’était avant que l’on commence à balancer des porcs à travers les réseaux sociaux...

Couchée dans l’herbe, elle ferme les yeux, lentement, et elle devine l’esquisse d’un sourire qui se dessine sur son visage fatigué. Un sourire intérieur que seul le miroir de son âme est en mesure de refléter. Celui de la salle de bains, quelques heures plus tôt, lui avait renvoyé la même image : à la fois douce et sévère, presque angélique, mais sacrément déterminée. Toutes celles et tous ceux qui avaient eu l’occasion de travailler avec — ou contre — elle, pouvaient en témoigner. C’est à peine si cette grande lassitude et son insondable fatigue intérieure transparaissaient sous sa crinière rousse flamboyante qui lui avait valu l’appellation d’origine incontrôlée de « lionne » dans les médias économiques et financiers.

Elle est là, physiquement, mais plus dans son esprit. Partie. N’importe où. Ou bien ailleurs. C’est à peine si elle entend venir auprès d’elle les personnes qui se trouvaient dans son plus proche périmètre lorsqu’elle s’est décidée à mettre définitivement un terme à toute la comédie inhumaine de sa vie et à appuyer sur le bouton « off »...

Commentaires

il y a actuellement aucun commentaire !
Soyez l'un des premiers à poster un commentaire

Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !