pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka

Symphonie d'une âme

Auteur :

Rocky A. Harry

Categories : Poésies
Date de parution : 14/09/2020

Extrait
(13 avis)
Couverture
Symphonie d'une âme

Les Éditions du Panthéon  ISBN 978-2-7547-4502-4

Tantôt mélopée tendre et pleine de douceur, tantôt envolée mélodique passionnée et tumultueuse, cette "Symphonie d'une âme" reflète les multiples tonalités composant son auteur. Telle une chanson qui nous va droit au coeur pour y élire domicile, ce recueil de poésie est une ode aux émotions, à la sensibilité d'un esprit qui se laisse toucher par ce qui l'entoure et l'embrasse à plein corps.

LE RETOUR DU PRINTEMPS

Voici venir, ma mie, la douce St Valentin
Où notre amour perdu s’est retrouvé soudain.
Nous étions près de tout, nous étions loin de nous ;
Notre amour perdu s’était brisé d’un coup.

J’essayais de tout faire afin de t’oublier,
Je voulais effacer ton image adoré.
Les années ont passé, les saisons ont changé,
Mais ton doux souvenir restait dans mes pensées.

J’ai vu l’hirondelle traverser le ciel bleu,
J’ai entendu le vent et son chant merveilleux,
J’ai vu le soleil d’or traverser cet azur,
La lune, le soir venu, briller d’un éclat pur.

J’ai senti la chaleur d’un printemps revenu,
J’ai humé le parfum des roses bien touffues,
Des myosotis tout bleus et des beaux hortensias,
Et les fleurs odorantes de ces grands mimosas.

Ici, dans ce  pays, j’ai vu se succéder
Les nuits froides de l’hiver, les jours chauds de l’été, 
Les matins de l’automne et les soirs de printemps,
Mais rien ne me ramenait ce grand amour d’antan.

Pendant plusieurs années, j’ai vécu malgré tout,
Travaillant sans relâche, chantant un peu partout.
L’espoir de retrouver ma chère bien-aimée
N’a jamais disparu dans mon cœur, mes pensées.

Nous voilà de nouveau aimant comme autrefois. 
Avec nos souvenirs, nous parlons quelquefois
De nos déclarations, de ces moments ardents,
La passion qui liait nos cœurs effervescents.

Le beau printemps revient raviver nos deux cœurs ;
Le soleil du matin a chassé la noirceur ;
L’amour et la passion nous remplissent d’allégresse ;
Tu es ma dulcinée, ma sorcière, ma princesse.

Aimons-nous donc, ma belle, ne laissons jamais plus
Le temps nous séparer dans des pleurs superflus.
Je t’ai aimée, je t’aime et je t’aimerai longtemps ;
Je te cajolerai jusqu’à la fin des temps.

Ville St Laurent, Québec, 14 février 2013
À ma femme Joyce
 

Rocky A. Harry 

 

DANS TES YEUX 

Je vois dans tes yeux
Une rose qui s'épanouit.
Je lis dans tes yeux
Un roman plein de mélodies.
Et j’entends dans ton cœur
Des oiseaux ensorceleurs.
Je sens dans tes yeux
Un parfum semant le bonheur.

Je vois dans tes yeux
Cet amour qui m'a envahi.
Je lis dans tes yeux
Un sourire qui m'a ébloui.
Et j’entends dans ton cœur
Chanter un monde meilleur.
Je sens dans tes yeux
Un parfum semant le bonheur.

Le paysage dans tes yeux est merveilleux,
J'irai bien m'y promener;
Le ciel s'est habillé de bleu
Pour marier tous les champs de blé.

Je vois dans tes yeux
Une rose qui s'épanouit.
Je lis dans tes yeux
Un roman plein de mélodies.
Et j'entends dans ton cœur
Chanter un monde meilleur.
Je sens dans tes yeux
Un parfum semant le bonheur.

Mirabel, Québec, le 22 avril 1993

Rocky A. Harry

Note de l'auteur: écouter le Podcast de ce poème

 

PRÉLUDE AUTOMNAL 

Le soleil de l’automne
Se fait rare et timide ;
Sa lueur monotone
Est loin d’être limpide.

L’automne, ce temps bien triste,
Fait régner sa froidure,
Et mon cœur optimiste
Est devenu obscur.

Pourtant, j’aime son vent
Qui chante aux arbres nus
Des symphonies mourant
Dans des notes superflues.

Chanson des amoureux
S’enlaçant dans les ombres,
Silencieux, langoureux,
Dans les lueurs sombres.

Chanson des solitaires
Tristes et sans amour,
Mais souvent dignitaires
De joyeux calembours.

L’hiver ne peut bannir
Ce tableau languissant,
Car je vois resurgir
Tes yeux resplendissants.

St Georges, Québec, le 14 novembre 1969

Rocky A. Harry

 

LEVER DU CRÉPUSCULE

Le soir tomba lentement sur la nature en fleurs,
En semant sur son ombre le sommeil des vivants,
Imposant sur ses pas la magie des couleurs.
Ô soir, tu nous apportes la fraîcheur de ton ombre.

Au loin, sur la colline, le coucher du soleil,
De couleurs violacées, fait tacheter le ciel.
Une étoile scintilla dans cet azur vermeil,
Saluant le bel astre d’un ton confidentiel. 

Je vois là-bas aussi, image cher à ma vue,
Des paysans, chantant, délaisser leurs travaux.
J’entends leurs voix vibrer dans toute cette étendue :
Rizières dorées d’été mûrissant dans ces vaux.

Tout près de moi, soudain, dans ces bruits de roseaux,
Un chant, une mélodie, un appel au repos.
Sa majesté moineau, sa majesté l’oiseau
Attend ses oisillons, sa femme et son dodo. 

Une brise est venue, modeste et bienfaisante, 
Rafraîchir ce tableau au seuil du crépuscule.
Ma fatigue, un moment, de moi-même s’absente,
Car aujourd’hui le jour était à la canicule.

Au son de leur clochette, ruminant et meuglant,
Des boeufs, au fond, s’en vont coucher dans leur bercail,
En cherchant la fraîcheur de ce soleil sanglant, 
Chassant la lassitude de leur puisant travail.

Puis tout se fait silence, pas une seule oraison,
Pas un appel d’oiseau, pas un air de la brise,
Pas un seul meuglement, pas une seule trahison : 
La nature souffle enfin, fatiguée de sa crise.

Le soleil s’est éteint, la nuit s’en est venue,
Le ciel s’est animé de ses milles pensionnaires.
Et tout là-bas aussi, au fond de l’étendue,
En halo de mille feux, la ville s’anime claire.

L’oiseau est au coucher, les hommes au souper,
Les vaches en ruminant ont fermé leurs grands yeux.
Sortant de mon abri, mon esprit estompé,
Je contemple cette vue, ce repos bienheureux.

Ô nuit, voici le temps de ma méditation,
Ce temps où je te prie pour calmer nos esprits.
Enlève de nous-mêmes toutes nos afflictions,
Que la paix nous revienne, que la joie nous sourit.

Fiakarana, Madagascar, le 30 août 1962

Rocky A. Harry

 

Ô NUIT

Voir le texte complet de ce poème à la page "La Parenthèse poétique"

 

SONGES NOCTURNES 

Un jour, je suis allé me promener
Sous l'épais feuillage d'une forêt;
Je parcourais des vertes vallées
Sous un ciel ensoleillé.

Un soir, je suis allé me promener
Sur une colline fleurie de muguets;
Je chantais, les oiseaux répondaient
Avec familiarité.

Je te disais des mots élégants,
Au galop sur mon pur-sang;
Tu étais là près de moi, riant,
Sur ton joli cheval blanc.

Traversant les montagnes et les champs,
Sautant par-dessus tous les lys blancs,
Nous étions heureux, en ce printemps,
De vivre un monde passionnant.

Je riais d'un rire ensorcelant,
Au galop sur mon pur-sang;
Toi, tu souriais à pleines dents
Sur ton joli cheval blanc.

Baladant jusqu'au soleil couchant,
Nous nous sommes arrêtés, triomphants,
Savourant ce merveilleux moment
D'être ensemble quelques instants.

Au matin, j'ai oublié la fin
De cette randonnée sans lendemain,
Mais notre ballade, c'est le refrain
Dans ce songe qui s'est éteint.

Montréal, le 20 octobre 1991

Rocky A. Harry

Note de l'auteur: vous pouvez écouter ce poème chanté dans le Podcasr No4

 

À MA MÈRE 

Voir le texte complet  de ce poème à la page  "La Parenthèse poétique"

 

Les textes sont protégés par les droits d'auteurs (Ed. du Panthéon)

Commentaires

Théri Stéphane
Stéphane Theri
15/09/2020
.E
.C
Bienvenue Rocky ! Bienvenue à toi et à la douceur que tu sais porter sur la vie. Belle promenade sentimentale !
Ngwee Ngijol Roland
Roland N. Petersson
15/09/2020
.E
.C
Qu'est-ce que tu écris si bien l'amour!
clement Delahay
La Pléiade
15/09/2020
.E
.C
Une très belle déclaration d'amour, pleine de profondeur et de sincérité.
TOPSCHER Nelly
Nelly78114
17/09/2020
.E
.C
L'amour est toujours si beau à décrire. Et les poètes savent le rendre magique.
rabiller delphine
Delphine 83
19/09/2020
.E
.C
bonjour et bienvenu sur pas vu pas lu . belle déclaration d 'amour pour votre épouse. c 'est tout simplement beau.
Pihan Bernard
Le Bouquiniste
19/09/2020
.E
.C
Ecrit sans doute avec le coeur, magnifique !
Martineau Martin
Le Biblio Gus
19/09/2020
.E
.C
Qu'est-ce qui peut, mieux que l'amour, inspirer le poète ? La nature, lorsqu'elle s'entremêle aux souvenirs. C'est simple et beau en même temps.
Habert Alice
Alice
19/09/2020
.E
.C
Merci pour ces vers, c'est très beau.
Delmare Fanny
Fanny
20/09/2020
.E
.C
J'ai commencé par lire "Dans tes yeux" après avoir écouté le podcast. C'est charmant ! Le retour du printemps est une belle illustration de l'amour;
Frémont Nina
Nina
22/09/2020
.E
.C
Des yeux pour voir et un coeur pour s'émouvoir des plaisirs de la vie et des émotions fortes que seul l'amour offre.
Isatis Jacques
Isatis
23/09/2020
.E
.C
Le froid n'empêche pas le poète d'exercer. C'est bien écrit. C'est tendre et aussi sincère.
Duchemin Amandine
Amandine
03/10/2020
.E
.C
Poésies très agréables à lire !
Luciani Marina
Libellule
14/10/2020
.E
.C
Belle ode à l'amour et à la nature !
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !