pas vu, pas lu

Le marque-page des nouveaux talents ! Inscription / Connexion
"Toute littérature est assaut contre la frontière." Franz Kafka

Les maltraitances, nous on en parle !

Auteur :

Nathalie Cougny

Categories : Jeunesse
Date de parution : 17/03/2021

Extrait
(3 avis)
Couverture
Les maltraitances, nous on en parle !

Album jeunesse en cours de préparation, pour les 8/12 ans. Auteur : Nathalie Cougny.

 

Résumé :

Léo est rentré un peu chamboulé de l’école aujourd’hui. Ce n’était vraiment pas une journée comme les autres. La maîtresse a fait une réunion avec toutes les classes pour parler d’un sujet très grave : la maltraitance envers les enfants. Tous les enfants étaient super attentifs. Il y avait un grand silence, car la maîtresse est arrivée avec une dame qui est psychologue spécialisée pour les enfants et la famille. La maîtresse a distribué un petit livre et avant de commencer, elle a dit aux enfants : « Vous en parlerez aussi avec vos parents ». Alors, Maxime va raconter à sa maman et à Charlotte ce qu’il a appris sur les différentes formes de maltraitance.

 

EXTRAIT

Léo est rentré très vite de l’école et à peine avait-il posé son cartable dans le couloir, qu’il s’est assis à la table de la cuisine, encore tout chamboulé, sans dire un mot.

Sa maman lui apporte le goûter, mais Léo n’a pas très faim. Alice arrive à son tour dans la cuisine, quand sa maman, le voyant ainsi, lui demande :

  • Alors Léo, tu n’as pas faim ? Ça n’a pas l’air d’aller, que se passe-t-il, tu en fais une drôle de tête aujourd’hui ?
  • Maman, c’est terrible ! Répond Léo. Aujourd’hui la maîtresse nous a parlé des maltraitances envers les enfants, avec une dame psychologue qui est venue spécialement pour ça. J’ai plus faim du tout…
  • Ah oui, c’est un sujet important, mais je vous en ai déjà parlé, souvenez-vous, je vous ai dit que personne n’avait le droit de toucher votre corps, les parties intimes de votre corps (1).

Léo est dans ses pensées …

  • Oui, je sais, mais il n’y a pas que ça. Répond Léo. C’est tellement injuste de s’en prendre aux enfants, parce que les enfants sont vulnérables et fragiles, ils ne peuvent pas se défendre !
  • Oui, c’est trop injuste tout ça, répète Alice.
  • C’est sûr. Alors, qu’est-ce que vous avez appris de cette rencontre ?
  • D’abord, dit Léo, je ne savais pas qu’il existait plein de formes de maltraitances et notamment les « violences éducatives ordinaires » (2). Des violences qui ont lieu souvent pour soi-disant éduquer les enfants. Franchement, ce n’est pas avec des coups qu’on éduque un enfant, n’importe quoi !
  • Ou alors avec des punitions incroyables, poursuit Alice, comme donner une douche froide ou mettre l’enfant au coin sur le balcon même s’il fait froid ou encore lui dire tout le temps qu’il est nul ! Heureusement que je n’ai jamais vécu ça. Ça me fait de la peine pour les enfants.
  • Oui, c’est pour ça qu’il faut qu’on en parle dans toutes les écoles, poursuit Léo, car on doit savoir que ce n’est pas bien, ça s’appelle aussi les « châtiments corporels » quand on fait mal à un enfant. Comme si les enfants ils avaient besoin de châtiments !! Pfff, on n’est plus au moyen-âge ! Mais depuis le 10 juillet 2019, c’est terminé, il y a une loi qui a été votée et les parents n’ont plus le droit de frapper leurs enfants ou de les humilier pour qu’ils obéissent. La psychologue nous a expliqué que dans les pays où la loi est passée depuis longtemps, il n’y a quasiment plus de maltraitance et que même les adultes ne sont plus agressifs entre eux et surtout que frapper et même des gifles ou des fessées, ce n’est pas bon pour le cerveau, ça diminue nos facultés.

Tous droits réservés 

Commentaires

Robsart Amy
Amy
17/03/2021
.E
.C
Belle illustration et sujet à la une de nos quotidiens très régulièrement. S'adresser aux jeunes de la sorte est peut-être l'une des meilleures réponses à la maltraitance, parce qu'un enfant n'a aucun pouvoir de comparaison pour porter un jugement sur ce qui lui arrive, si personne ne l'éduque dans ce sens. J'aimerais beaucoup en lire plus.
TOPSCHER Nelly
Nelly78114
20/03/2021
.E
.C
Le texte est très bien construit et parle des maltraitances. J'aime beaucoup.
rabiller delphine
Delphine 83
28/03/2021
.E
.C
bonjour excuser moi mais je suis perdue qui sont maxime et charlotte ???? des choses sont à revoir sur la mise en forme des dialogues, je trouve le parler de Léo un peu trop adulte à mon goût sachant que cet ouvrage va être pour les 8/12 ans , je pense grandement qu'il faut se mettre à leur hauteur. Sinon bien évidement le sujet est intéressant et malheureusement il faut en parler de plus en plus.
Nous contacter !
www.pasvupaslu.com Le marque-page des nouveaux talents !